RenaultDauphinepetite berline (type R1090) de 1960

Histoire de la Renault Dauphine

 

Le modèle qui vous est proposé

Cette Dauphine a été restaurée à partir d'une base extrêmement saine. Achetée en pièces détachées par le précédent propriétaire, la carrosserie a été apprêtée et repeinte entièrement, à partir de la coque mise à nu. L'intérieur, typique, est d'époque, et a été protégé pendant de longues années sous ses housses d'origine! Il va fêter ses 55 ans... Ce qui donne au véhicule un charme fou!

Sortie en 1960, cette petite berline est équipée du moteur arrière Ventoux (type 670-1) de 845 cm3 développant 30ch SAE (5CV), qui lui permet d'atteindre 115 km/h en vitesse de pointe. Notre Dauphine a été équipée d'une boîte de vitesse à quatre rapports (au lieu de trois à l'origine). Les trois derniers rapports sont entièrement synchronisés, tandis que la première ne l'est pas. Il faut donc être à l'arrêt pour repasser la première. Ce moteur sera produit de 1947 à 1985 (sur la R4 et R5).

Avec une moyenne constructeur de 6,5 litres au 100 km, et un réservoir de 32 litres, l’automobile peut rouler plus de 400 km avec un plein.

Les assises sont souples et confortables. La Dauphine est une petite berline, mais, contrairement à ce que l'on peut croire, les places arrières ne sont pas minimalistes! Elles laissent de la place aux genoux, et en hauteur, à la tête! Si bien qu'une personne d'1m80 peut s'y glisser sans que le voyage soit une torture!
Cette (charmante) voiture permet donc à quatre personnes de monter confortablement à bord. 

 

Photos et Vidéo

Renault Dauphine R1090 1960 Vallée de la LoireRenault Dauphine R1090 1960 LocationRenault Dauphine R1090 1960 Agence de voyageintérieur Dauphine mariage angersintérieur dauphine location maine et loire rétro émotionDauphine place passager incentive rallye ouestintérieur Dauphine conducteur location voiture ancienneMoteur Ventoux 670-01 Dauphine Rétro Émotion


Présentation de la Dauphine

 

 

Coffre

Le coffre de la Dauphine se trouve à l’avant, s’ouvre et se ferme de l’intérieur. D'une contenance convenable de 137 litres, nous vous recommandons de prendre des valises souples (en toile).

Voici quelques illustrations qui vous permettront de prévoir vos bagages :

Dauphine coffre ouvert 1960Coffre Renault Dauphine voyage rétro émotion Loire

Conseils de conduite


La Dauphine se conduit facilement et ne nécessite pas d'apprentissage particulier.

Le changement des vitesses se fait sans problème, mais il faut bien aller chercher, en souplesse, la troisième en butée à droite, en haut, et la quatrième en butée à droite en bas. Il se peut que vous effleuriez les genoux de votre voisin ou de votre voisine, nous vous recommandons donc de ne pas voyager avec des inconnus! 
La première n'est pas synchronisée, l'arrêt est donc impératif avant de repasser la première.

Le freinage, à tambours, est franc et efficace, mais il n'y a pas d'assistance, il convient donc de bien appuyer, et d'anticiper les évènements de la route.

Comme toute voiture en 6 volts, la batterie est rechargée par une dynamo, il convient donc de la ménager. N'allumez les phares, et autres accessoires électriques qu'une fois le moteur tournant!

Sa vitesse de croisière se situe à 80-90 km/h, ce qui est suffisant sur le réseau secondaire, mais elle est prévue pour atteindre 115 km/h.

La voiture est très légère : aux environs de 650 kg, la direction est donc souple et fluide. Cependant en se garant, il faut garder à l’esprit la façon dont on va repartir, et penser également à sécuriser la voiture pour éviter les coups de portières, griffures, etc.

Contrairement à sa réputation de l'époque, la Dauphine n'a pas tant tendance à se dandiner : nous ne conduisons plus comme avant (elle était emmenée à "tombeau ouvert"!), et faisons d'autant plus attention (inconsciemment), car il s'agit d'une voiture ancienne! Elle en devient tellement agréable et joueuse! Vous ne pouvez que retrouver le plaisir de conduire à son volant!

Nous recommandons bien entendu, la prudence par temps de pluie, ou dans les tournants, la voiture étant légère et les supensions souples (suspension Renault appelée aérostable).

Pour garder la voiture des malveillants, il faut toujours fermer les portes à clefs, mais aussi le capot moteur : certains collectionneurs affectionnent bouchons d'huiles, et autres objets essentiels au bon fonctionnement du moteur... Nous vous conseillons de garder vos objets de valeur sur soi.

Les places sont très confortables comme nous le disions. Le type de sièges remplacés sur les modèles postérieurs à 1957, ont été spécialement étudiés pour épouser la position détendue du corps humain. Attention aux boutons de pantalons ou autre, qui peuvent égratigner, voire déchirer les sièges lorsqu’on s’y assied.

Accessoires indispensables

Il y a de fortes chances que vous deviez revêtir une paire de lunettes de soleil... Un modèle dans le style des années 60, serait de rigueur...! Et partez voyager le long de la Loire en voiture ancienne!

Historique de la Renault Dauphine


Dès 1951, Renault cherche le modèle type, qui serait en adéquation aux attentes du client. De cette étude ressort l’idée de conception d’une petite voiture à quatre places, pouvant dépasser le 110 km/h, et consommant moins de 7l/100 km.

Les lignes sont étudiées chez Renault, qui fera ensuite appel au designer italien Ghia. Il en résulte une sommaire modification du design de la voiture, avec l’intégration dans les ailes, des ouïes de refroidissement. Le moteur « Ventoux » de 845cm3 étant à l'arrière, et le radiateur se logeant derrière la banquette arrière, il fallait envisager un refroidissement conséquent !
Pour séduire la clientèle, en partie féminine, Renault veut faire de sa nouvelle voiture un petit bijou d'esthétisme. La Régie fait ainsi appel à Paule Marrot, célèbre peintre et décoratrice pour l'accord couleurs et tissus ; elle dessinera également le logo qui orne encore fièrement le capot de cette voiture, et à Van Cleef & Arpels pour la décoration du tableau de bord !
 

Dès 1954, la décision de produire la voiture est prise et celle-ci sera présentée en 1956 au palais de Chaillot. Cette petite auto est baptisée lors de son lancement, « Dauphine », trahissant la volonté de Renault d’enfanter un "successeur" de la 4CV, surnommée "reine des ventes", sans pour autant totalement la remplacer... Elle vient alors se loger au catalogue, entre la petite 4CV, entrée de gamme de l'époque, et la Frégate, haut de gamme de Renault, conçue, elle, pour concurrencer la Citroën Traction.

Le succès fut phénoménal. Quatre années plus tard, 1 000 000 de Dauphine étaient déjà produites... 

Plusieurs versions cohabiteront : la Dauphine, la Dauphine Gordini, plus sportive; l'Ondine, plus cossue; etc. Cela en des dizaines de versions, coloris, habillages…

On retrouvera également son moteur dans différents modèles : la Dauphinoise sur base de Juvaquatre ; le coupé cabriolet Floride, la camionnette Estafette, ou encore dans l'insolite incursion de Renault dans le nautisme, avec le bâteau hors-bord Renault-Penhoët !

La production de la Dauphine s’achèvera en France en 1967, après quelques 2 150 738 exemplaires... Elle sera alors la première française à dépasser les 2 000 000 d’unités…


 

PalmarÈs

La Dauphine et ses dérivés s'est distinguée dès sa sortie, et obtient de belles victoires à son actif, donnant du fil à retordre aux grosses cylindrées préstigieuses... Un pavé dans la mare !

  • 1956, 1958, 1959, 1962 : Victoire au classement général au Tour de Corse
  • 1956 : 4 premières places de leur catégorie au Mille Miles
  • 1956 : Victoire de classe au Tour de France
  • 1957 : Victoire de catégorie aux 12 Heures de Sebring
  • 1957 : Victoire aux 24 Heures de Mexico
  • 1957 : Victoire au Grand Prix d'Argentine
  • 1958 : Victoire au calssement général au mythique rallye Monte-Carlo
  • 1959 : Victoire à la Coupe des Alpes
  • 1959 : Victoire au Rallye de Côte d'Ivoire (3 premières places)
  • 1961 : Victoire à l'East African Safari
  • 1962 : Victoire éclatante au Tour de Corse (Sur les quinze premiers on compte 11 Dauphine !)
  • etc.

bibliographie

  • Revue Technique Automobile RTA, Dauphine Tous Types, numéro réédité, 1960

  • Thibaut Amant, Dauphine Souvenirs, Souvenirs..., ETAI, 2006

  • Votre Dauphine, réédition, éditions du Chêne, 2014


Filmographie

Les Dauphine et Ondine font leur apparition dans de nombreux films, plus particulièrement dans :

  • Ascenseur pour L'Échafaud de Louis Malle, 1958, avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet

  • Mon Oncle de Jacques Tati, 1958, avec Jacques Tati

  • Les quatre-cents coups de François Truffaut, 1959, avec Jean-Pierre Léaud

  • OSS 117 se déchaîne, de André Hunnebelle, 1963, avec Kerwin Mathews

  • Un drôle de caïd, de Jacques Poitrenaud , 1964, avec Dany Saval, Louis de Funès, Maurice Biraud...

  • Les Sultans, de Jean Delannoy , 1966, avec Gina Lollobrigida, Louis Jourdan

  • etc


 

Caractéristiques techniques

Moteur

Type 670-1 :
Position longitudinale arrière
4 Cylindres
Bloc fonte
Culasse aluminium

Cylindrée

845 cm3

Alésage x course

58 x 80 mm

Taux de Compression

7,71 : 1

Carburateur

Carburateur simple corps
Solex 28 I B T Starter automatique

Puissance maxi

30 ch SAE à 4200 tr/min

Couple maxi

6,7 m.kg à 2000 tr/min

Boite de vitesses

 

4 rapports (non d'origine) :

1ère non synchronisée

Freinage

4 freins à tambours, segments flottants, commande hydraulique

Équipement électrique

6 volts

Poids à vide

650 kg

Carrosserie

Coque autoporteuse en acier/4 portes

Dimensions/
Performances

L : 3.945 m

l : 1.520 m

H : 1.440 m

Empattement : 2.270 m

Largeur voie avant : 1.250 m

Largeur voie arrière : 1.220 m

Garde au sol : 0.15 m
Vitesse max : 115 km/h

Train avant

Suspension "Aérostable"
À roues indépendantes

Ressorts hélicoïdaux

Amortisseurs télescopiques

Barre stabilisatrice

Train arrière

Suspension "Aérostable"
À roues indépendantes par demi-trompettes
articulées

Ressorts hélicoïdaux

Amortisseurs télescopiques

Direction

À crémaillère

Transmission

Aux roues arrière

Embrayage mono disque à diaphragme

Consommation

6,5L / 100 km   Sans-plomb 95 avec additif